Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Qualité de l'eau

Réduction du cheptel en Bretagne : Les experts sont formels

La réduction du cheptel animal élevé en Bretagne a longtemps été un sujet tabou. Le lobby de l’élevage industriel ne voulait pas en entendre parler : diminuer le nombre d’éleveurs, oui, mais diminuer le nombre d’animaux, surtout pas !

Pourtant de nombreux rapports d’experts ont estimé que cette mesure était indispensable pour pouvoir récupérer la qualité des eaux bretonnes.

Un rapport du commissariat général au Plan sur « La politique de préservation de la ressource en eau destinée à la consommation humaine » rendu public en septembre 2001 observe cruellement que « il semble clair que le dispositif mis en place dans les zones d’excédent structurel n’est pas à la hauteur du problème, et que l’on ne peut échapper à une action volontariste de réduction des effectifs animaux dans ces zones ».

De son côté, la cour des comptes, dans son rapport de février 2002 sur « La préservation de la ressource en eau face aux pollutions d’origine agricole : le cas de la Bretagne » précise : « il convient de noter que les actions réglementaires et contractuelles engagées auprès des agriculteurs bretons ne se sont pas doublées d’une politique volontariste suffisante de réduction des pollutions à la source par le biais d’une régulation quantitative des cheptels comme l’illustre négativement l’usage de la marge. Il est vrai qu’une telle politique reviendrait à infléchir un mode de développement économique qui compte encore de nombreux partisans ».

Enfin, une mission de l’Inspection Générale de l’Environnement confirmait le 12 novembre 2002 (rapport IGE02/013) « l’intérêt de mettre en place une incitation financière à la réduction volontaire des effectifs du cheptel breton, en complément de l’aide au traitement, qui compte tenu de son coût et de ses limites techniques, ne peut résoudre totalement la résorption des excédents d’azote ».

Retour à la page nitrates

crédits - mentions légales - plan du site - contact