Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2014

Actu semaine 48bis/2014

Quand le métro rennais bouche les trous

photo parcelle
Une vue partielle de cet oasis aujourd'hui condamnée

Les travaux de réalisation de la deuxième ligne de métro sont en cours, et ça, les rennais l’ont remarqué. A une trentaine de kilomètres de la ville aussi, ça commence à se savoir… En effet, creuser 8 km de galeries, ça en fait des gravats à évacuer. Mais que faire de tout ça ? Ouest-France annonçait ainsi cet été que les particuliers, les carriers et les entreprises pourraient en disposer pour combler des terrains. Une véritable aubaine, il y a tellement de mares et de zones humides à boucher dans le coin…

Et c’est donc la carrière de Quehougat à Maure de Bretagne, à une trentaine de kilomètres de Rennes, qui est l’heureuse élue. 120 camions vont ainsi transporter chaque jour ces fameux gravats pendant deux ans (c’est que le tunnelier va dégager 875 tonnes par heure !). Devant le fait accompli – le remblaiement a bien commencé – les naturalistes qui connaissaient bien ce site ne peuvent que constater les dégâts.

Les colonies d’hirondelles de rivage, les populations d’amphibiens, reptiles et autres qui avaient colonisé l’endroit iront au mieux voir ailleurs, au pire ad patres. Le carrier, pourtant informé de la richesse du secteur depuis des mois, a manifestement d’autres préoccupations… La biodiversité, c’est bien mignon, mais y a des choses plus sérieuses dans la vie, ma bonne dame ! Enfin, vu les quantités gigantesques de terres de remblais extraites, il est à craindre que de nombreuses mares et autres zones humides locales disparaissent également. Soyons vigilants !


photo ruissellement
Les parois friables abritaient plusieurs colonies d'hirondelles de rivage comme celles-ci ; le retour d'Afrique sera triste pour ces oiseaux...


  Réagissez à cette actu Page d’accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact