Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2014

Actu semaine 39ter/2014

 Les associations écartées de la gestion
des réserves naturelles qu'elles ont créées ?

RN Iroise

Notre partenaire Bretagne Vivante, association régionale de protection de la nature et de l’environnement, est à l'origine du vaste mouvement d’un réseau de 120 réserves dont 5 réserves naturelles nationales et 2 réserves naturelles régionales. Parmi ces réserves, celle de la mer d'Iroise, que Bretagne Vivante a initiée, et qu'elle cogère aujourd'hui avec le Parc Naturel Marin d'Iroise. Mais depuis le 19 juin dernier, rien ne va plus !

Par courrier envoyé au Président de Bretagne Vivante et au Président du Parc Marin, le Préfet du Finistère a décidé de ne « pas renouveler la convention de cogestion expérimentale de la réserve naturelle d'Iroise au-delà d'octobre 2014 » afin de confier la gestion exclusive de cette réserve naturelle au Parc.

Pourquoi substituer un acteur public à un acteur associatif, citoyen, connu et reconnu régionalement comme localement ? Mesure de rétorsion à l'indépendance de Bretagne Vivante et à sa capacité de contester en justice quand il le faut des décisions malheureuses de l'Etat et des collectivités locales ? Volonté pour des motifs budgétaires de réduire le  niveau d’exigence et de qualité en matière de gestion et de conservation de la nature ?

Peu importe ! Cette décision incroyable est un mauvais coup porté à la protection de la nature, au monde associatif, et à des démarches de partenariat qui ont fait leurs preuves depuis longtemps. Elle laisse présager d'autres mesures du même type, qui mettront les associations à genoux et feront reculer la protection des milieux naturels.

Bretagne Vivante a saisi Ségolène ROYAL, ministre de l'Ecologie, afin qu'elle intervienne dans ce dossier.

Eau & Rivières de Bretagne a adressé à Jean-Luc Toullec, président de Bretagne Vivante, un courrier de soutien, et vous invite à signer nombreux la pétition en ligne et à la faire circuler.

Lire le dossier


  Réagissez à cette actu Page d’accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact