Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2014

Actu semaine 29/2014

Zones humides menacées à Plouguenast
Le commissaire-enquêteur suit les demandes d'Eau et Rivières de Bretagne



Les membres d'Eau et Rivières de Bretagne avaient inventorié la botanique du site et
conclu à la présence de plus d'une douzaine d'hectares de zones humides impactées par le projet.

Monsieur RONDEL, commissaire-enquêteur désigné par le tribunal administratif de Rennes, a rendu le 3 juillet son avis sur le projet de création du complexe agro-industriel de la société LDC ALGAE à Plouguenast. Au vu des observations recueillies lors de cette enquête, après avoir visité le site de La Lande du Cran, et analysé le mémoire en réponse de la société LDC ALGAE, le commissaire-enquêteur a donné un avis favorable au projet. Néanmoins, cet avis favorable s'accompagne d'une importante réserve.

Le commissaire-enquêteur demande au préfet des Côtes d'Armor que soit réalisée «une analyse critique du dossier portant sur :

  • l'évaluation précise des surfaces de zones humides impactées par le projet et la détermination des mesures correspondantes de réduction ou de compensation des impacts ;

  • l'évaluation des impacts environnementaux qui pourraient être occasionnés par la réalisation des 4050 forages prévus pour le fonctionnement de stockage géothermique ».

Pour le commissaire-enquêteur, cette « analyse critique du dossier réalisée par un expert indépendant » est indispensable avant que le préfet ne prenne sa décision.
Eau & Rivières de Bretagne se réjouit bien entendu que le commissaire-enquêteur partage ses interrogations sur l'impact du projet sur les zones humides et des risques éventuels pour l'environnement du stockage de chaleur en sous sol (plus de 4000 forages).

Ces réserves du commissaire-enquêteur rejoignent d'ailleurs les critiques formulées sur la sous-estimation des zones humides impactées par le projet, tant par l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques, que par le Président de la Commission Locale de l'Eau du bassin de la Vilaine.

Notre association ne doute pas un seul instant que le Préfet des Côtes d'Armor, afin d'éviter tout difficulté ultérieure, suivra les demandes du commissaire-enquêteur. Le précédent du projet de Golf d'Aucaleuc, autorisé malgré son impact sur les zones humides, et dont l'autorisation avait été annulée à la demande d'Eau & Rivières et de Bretagne Vivante par le tribunal administratif de Rennes, devrait servir de leçon (voir l'actu de la semaine 18bis/2012).

Lire les conclusions du commissaire-enquêteur (.pdf - 236Ko)


  Réagissez à cette actu Page d’accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact