Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2013

Actu semaine 51/2013


Le Sphinx ne meurt jamais


Une trentaine de personnes pour suivre et soutenir le Pr Seralini en vidéo conférence

Rappelez-vous le 20 septembre 2012 et le journal de TF1. Une photo d’un rat avec une excroissance sur le ventre. C’était l’image « grand public » de la première étude à 2 ans sur la toxicité à long terme d’un herbicide Roundup et d’un maïs modifié génétiquement pour tolérer le Roundup.

Son auteur était l’équipe du Professeur Gilles-Éric SERALINI, du CRIIGEN (Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le Génie Génétique), et l’étude venait d’être publiée dans une revue scientifique à comité de lecture.

Rappelez-vous, le tollé de protestations et d’indignations suscitées, tant dans les médias, que dans le monde scientifique. Sans l’avoir lue, la plupart des défenseurs des OGM, attaquaient son bien-fondé, et réclamaient le retrait de cette publication…

Ce que les plus farouches « adversaires » du professeur SERALINI n’ont pas réussi à faire, un ancien cadre dirigeant de la société «philanthropique»  MONSANTO SA, semble l’avoir réussi. Comme par hasard, après être rentré dans le Comité éditorial de la dite revue, celle-ci somme le professeur SERALINI de retirer de lui-même son étude, sinon c’est la revue elle-même qui le fera.

Comme on peut l’imaginer, SERALINI et son équipe ont refusé ce chantage.

Et c’est tout naturellement que la présidente d'Eau et Rivières, a mandaté Miguel Garcia (copilote de la commission pesticides) pour représenter, l’association ce 13 décembre à Paris, dans les locaux de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme (FPH), répondant ainsi à l’appel du CRIIGEN.

Ceux sont donc une trentaine de personnes qui se sont retrouvées autour du Dr Joël SPIROUX de VENDOMOIS, président du CRIIGEN et de la présidente d’honneur Corine LEPAGE. Les ONG présentes : Eau et Rivières de Bretagne, Lea Nature, Alter Tour, Générations Futures, Bio-Consommateurs, La Confédération Paysanne, Fondation Sciences Citoyennes, L’Appel de la Jeunesse, Greenpeace, Les Faucheurs Volontaires, « Cafés MALONGO », Fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l'Homme (FPH). Le Professeur SERALINI est intervenu en vidéo conférence depuis le sud de la France ; des soucis très récents de santé l’ayant empêché d’être physiquement présent.

Après un tour de table, et un rappel historique de l’étude par le Dr SPIROUX, chaque organisation a fait des propositions pour que cette étude puisse continuer à exister dans la tête des citoyens, et surtout des femmes et des hommes politiques. L’étude de SERALINI n’aurait jamais dû exister, et son auteur gommé. Le combat pour sa défense, est un combat central : si on le perd, c’est la porte grande ouverte à l’arrivée massive des produits génétiquement modifiés.

Un groupe restreint (dont Eau et Rivières) doit se charger de la liaison entre tous les groupes, organisations et le groupe principal.

Parmi les mesures les plus emblématiques, Eau et Rivières a proposé que l’Etude SERALINI soit le thème principal de la prochaine Semaine d’Alternatives aux Pesticides, cette action a été validée.


  Réagissez à cette actu Page d’accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact