Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2013

Actu semaine 43bis/2013


Récolte d'algues vertes,
arrêtons le massacre !

EnginOlmix
Comment peut-on imaginer faire des allers et retours sur une plage
avec une machine de 20 tonnes sans impacts irréversibles sur l'écosystème ?


Les associations de protection de la nature dénonçaient déjà depuis longtemps la faible prise en compte de l'impact des ramassages d'algues vertes effectués sur les plages bretonnes. Elles étaient donc très inquiètes de voir se développer une nouvelle activité de "valorisation" de ces algues via la collecte dans le rideau, autrement dit dans la zone de déferlement des vagues. Elles avaient réclamé, avant l'été, que des études d'impact soient réalisées*.

Une expertise réalisée par le Parc Naturel Marin d'Iroise leur donne raison. Elle démontre des mortalités sur les juvéniles de poissons plats (soles) et un impact significatif sur la reproduction des tellines ! Elle conclue qu'"il est difficile de concevoir que cette exploitation d’ulves (avec ce type d’engin) soit compatible avec la conservation des potentialités des gisements classés de coquillages de la baie de Douarnenez. [...] Des travaux sur l’engin de récolte sont absolument nécessaires pour limiter ou supprimer l’impact direct du roulage qui est en cause avant tout nouvel essai."

Dans un courrier adressé au ministre de l'écologie Philippe Martin, Eau et Rivières de Bretagne et l'association Baie de Douarnenez Environnement lui demandent d'interdire la poursuite des ramassages d'algues vertes mis en oeuvre depuis le début de l'été par la société Olmix/Ulvans sur les plages de la baie de Douarnenez.

A noter dans ce rapport qui fera l'objet d'une discussion lors du prochain conseil de gestion du Parc le 5 novembre, qu'un deuxième type d'opérations de ramassage d’algues vertes était également évalué. Celles-ci concernent la zone infralittorale, une récolte en mer à l'aide d'une barge ostréicole modifié et d'un "peigne". Cette expérimentation est mise en oeuvre par le Parc Marin et la ville de Brest dans le cadre de son Sage Elorn. Cette deuxième méthode semble donc poser beaucoup moins de problème aux écosystèmes. Il reste à prouver que la récolte en fin d'automne et début printemps est bien un outil efficace de prévention contre le redémarrage de la saison des marées vertes.

L'asso Baie de Douarnenez Environnement a également dénoncé* auprès de la Cour des comptes l'incohérence du financement public qui accompagne de telles opérations.

 
  Réagissez à cette actu Page d’accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact