Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actu semaine 12/2012

Marche pour une terre sans pesticides
400 personnes à La Torche
en liberté surveillée

foto

foto
Impossible de passer sur la route communale devant chez les bulbiculteurs.


Dimanche en début d'après-midi, près de cinq cents personnes se sont rassemblées à La Torche pour manifester pour une Terre sans pesticides, à l'appel du collectif Alerte à l'Ouest. Le trajet initial, qui devait emprunter la voie publique qui passe devant les champs de fleurs et les exploitations de bulbiculture, n'a pas été autorisé par la préfecture. Celle-ci, au lieu de protéger la manifestation pacifique de la violence exprimée par les exploitants et leur représentant, a cédé aux injonctions de la maire de Plomeur et à la FDSEA qui menaçait, comme trop souvent, de contre-manifester. Le cortège a ainsi suivi un chemin de randonnée, puis la voie publique qui rejoint La Torche à Tronoën, mais à l'écart des routes empruntées ce dimanche par les visiteurs venus contempler les champs de fleurs.

Après un sit-in devant le parking d’un « bulbi-pollueur-pesticideur », face aux forces de l’ordre venues protéger les pollueurs, la manif pacifique a rejoint par la route la chapelle de Tronoën pour une minute de silence en hommage aux victimes animales, végétales et humaines de ces pratiques culturales mortifères. Elle a rejoint la pointe de la Torche, par la plage bien fréquentée par cette après-midi très ensoleillée.


La présence d'Eau & Rivières dans ce mouvement avait pour but de rappeler que l'élevage, comme l'industrialisation des cultures de plantes à fleurs, conduisent aux mêmes excès, qui s'additionnent et détruisent l'environnement écologique autant que social. Le projet d'une terre sans pesticides n'est pas un retour en arrière, mais un bond en avant, qui redonnera à l'homme de la dignité dans le processus de production alimentaire, tout en créant de l'emploi. Il est bien dommage que dans les campagnes finistériennes, les rassemblements pacifistes soient dorénavant encadrés par la gendarmerie.

fotoVoir le reportage tournée par la Télé locale
Lire la Bande dessinée du Collectif Alerte à l'Ouest

Réagissez à cette actu Page d’accueil
L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact