Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2012

Actu semaine 05/2012

Congrès FNE: un succès !
photo Genty NKM
Le Président et la Ministre devant le contrat environnemental qu'elle soutient,... avec les mains pour le moins !

Près de 2500 personnes se sont pressées samedi 28 janvier pour assister au 36ème Congrès de notre fédération France Nature Environnement (FNE), dont le thème central était bâti autour de "l'appel des 3000", un projet de Contrat inspiré du "pacte écologique" de Nicolas Hulot en 2007. La grande réussite de FNE est d'avoir pu mobiliser son réseau très dense d'associations (3000) et d'accueillir 7 candidats à l'élection présidentielle pour en discuter.

Une quinzaine de militants de l'association, le président Jo HERVE en tête, ont participé à ce congrès, pour lequel un village associatif avait été dressé dès le matin dans la salle des congrès de la ville de Montreuil ; un village inauguré par la ministre de l'écologie, Nathalie Kosiusko Morizet guidée par le Président Genty. Une inauguration très sélective, puisque l'attelage n'a manifestement pas voulu s'arrêter sur les stands qui fâchent. Stop EPR, Non au gaz de schiste ainsi que le stand Bretagne, d'Eau & Rivières et de Bretagne Vivante, l'ont appris à leurs dépends. Sans doute était-il inopportun de rappeler à la ministre, l'incohérence de sa politique d'assouplissement des règles d'épandage avec le plan marées vertes ! Cela n'a toutefois pas empêché l'association d'offrir à la ministre, en guise de petit souvenir, un sachet d'algues vertes ramassées la veille sur la plage de Fouesnant.

Dans l'après-midi, et à la suite d'une table ronde qui rassemblait quelques anciens ministres de l'environnement (Voynet, Lepeltier, Borloo), les 7 candidats à l'élection présidentielle sont venus passer une sorte d'entretien d'embauche. A ce jeu, sans surprise, les oraux de Corinne Lepage ou d' Eva Joly se sont avérés plus élaborés en se prononçant même pour aller "au delà de l'appel des 3000". Tandis que François Bayroux déstabilise un peu la salle en plaçant la sauvegarde de l'abeille au coeur de son projet, c'est Jean-Luc Mélenchon qui surprend sur son terrain favori du social, en expliquant qu'un smic à 1700 €, c'est aussi "la possibilité pour les plus démunis d'accéder à une nourriture bio de qualité qui préserve l'environnement". Au final, le plus attendu était sans aucun doute François Hollande, favori des sondages, mais dont le programme semble peu engagé sur le terrain environnemental. C'est d'ailleurs par le déploiement d'une banderole Stop EPR par les militants anti-nucléaires que son discours a débuté. Un discours qui, sans en promettre de trop, n'a éludé, ni la question du nucléaire, ni celle de l'évolution indispensable de l'agriculture. Il s'est engagé le cas échéant à organiser en début de mandat une "conférence environnementale".

Bien difficile de connaître précisément les retombées d'un congrès comme celui-ci, dans un cirque médiatique qui aura finalement préféré focaliser l'attention du week-end sur l'intervention télévisée du Président le dimanche soir.

Satisfaits du devoir accompli (enrichir le débat national avec l'exercice de la défense de l'environnement à l'échelle locale et régionale), les militants d'ERB, dont certains avaient quitté la Bretagne à 2h le matin, ont replié en fin de journée, panneaux d'explications, casiers à crevettes, et caisses d'algues vertes... qui ont permis aux congressistes de Montreuil d'apprécier la bonne odeur de marée !



crédits - mentions légales - plan du site - contact