Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

L'info de la semaine 42/2005

LA COQUILLE VIDE DE L’AGRICULTURE RAISONNEE

Le Ministre de l’Agriculture Dominique BUSSEREAU a annoncé le versement d’une aide de 1000 € et l’allègement des contrôles publics aux exploitations agricoles qui bénéficient de la qualification de l’agriculture « raisonnée ».

Il faut rappeler que cette qualification repose :
- sur le respect d’une quarantaine de critères qui correspondent au seul respect de la législation actuelle ;
- pour le reste, sur le respect de procédures permettant d’assurer la traçabilité des conditions de production (tenue de registres…).

Ni réduction de l’utilisation des pesticides, ni réduction de la pression d’azote ou de phosphore sur l’exploitation, ni protection d’une surface minimale du paysage (km de haies ou talus, surface de zone humide) ne sont imposées par ce référentiel, qui n’est qu’un ravalement de façade de l’agriculture intensive.

Dans ces conditions, le cadeau financier décidé par le Ministre de l’Agriculture n’a aucune justification sérieuse. Il crée une distorsion de concurrence entre les exploitations dites d’agriculture raisonnée, et celles engagées dans l’agriculture biologique ou durable pour lesquelles des cahiers des charges ambitieux et précis encadrent les systèmes de production.

Peu aidées par les pouvoirs publics depuis la disparition des Contrats Territoriaux d’Exploitation et la limitation des Contrats d’Agriculture Durable, ces agricultures qui contribuent à concilier économie et protection de l’environnement seront pénalisées par ce cadeau à la coquille vide de l’agriculture raisonnée.

Voir l'info des autres semaines.

crédits - mentions légales - plan du site - contact