Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

Actu semaine 31/2011                 Réagissez à cette actu

Mortalité de sangliers et marées vertes,
les hypothèses se précisent



Des touristes assis sur un tapis d'algues vertes séchées : une situation à proscrire

La Préfecture des Côtes d’Armor a rendu publics les résultats des analyses toxicologiques effectuées sur les cadavres de sangliers retrouvés le 24 juillet. Ces résultats démontrent que pour 5 animaux sur 6, la présence d’hydrogène sulfuré dans les poumons est avérée, avec des concentrations variant entre 0,36 et 1,72 mg/kg.

Le faisceau de présomptions de la responsabilité des marées vertes se renforce, puisque l'autopsie de ces animaux montrait qu'ils avaient subi des embolies. Il appartient à l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) de réaliser des tests biologiques très simples, pour confirmer définitivement que les algues vertes sont bien à l'origine de ces mortalités de sangliers survenues dans l'estuaire du Gouessant.

Véritable catastrophe écologique et économique pour la Bretagne, les marées vertes sont devenues un véritable problème de santé publique. Sans attendre les prochains résultats d’analyses, Eau & Rivières de Bretagne demande qu’en application du principe de précaution, trois mesures soient prises immédiatement:

- l’interdiction d’accès aux plages sur lesquelles le ramassage des algues vertes n’est pas opéré quotidiennement ; pour Jean-Paul Guyomarc’h, responsable du dossier algues vertes au sein de l’association, «cette mesure est indispensable pour éviter un accident humain dramatique» ;

- il faut accélérer la mise en œuvre du plan arrêté par le gouvernement le 5 février 2010. 16 mois après l’adoption de ce plan, le programme d’actions n’est toujours pas validé pour la baie de Saint-Brieuc, premier site français d’échouage des ulves!

- les ministères de l’écologie et de l’agriculture doivent abandonner les projets de décrets et d’arrêtés relevant les quantités de lisier autorisées à l’épandage. « Le gouvernement doit comprendre que ce nouveau traumatisme vécu par la Bretagne à cause des marées vertes commande d’éviter toute provocation et toute mesure qui affaiblirait le plan de lutte contre les marées vertes » indique Jean-François Piquot, porte parole d’Eau & Rivières de Bretagne.

Au-delà des marées vertes, la présence avérée de cyanobactéries dans les eaux et les sédiments du Gouessant justifie que toutes les investigations nécessaires soient poursuivies pour apprécier l’impact éventuel de cette contamination sur la faune sauvage. La mortalité des sangliers - et éventuellement des ragondins puisque 2 cadavres de ragondins ont été retrouvés depuis le 31 juillet - pourrait en effet être due à des causes multifactorielles.

lire le communiqué d'Eau et Rivières "Revenir au langage de vérité"
Voir toutes les actualités liées aux marées vertes
Voir la chronologie des marées vertes

Actus 2011

crédits - mentions légales - plan du site - contact