Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

Actu semaine 29/2011                 Réagissez à cette actu

Les algues envahissent aussi les plans d'eau de Bretagne



Il n'y a pas que les plages à souffrir des rejets excessifs de nitrate et de phosphore. Les plans d'eau intérieurs sont eux aussi victimes de ces pollutions. Selon les scientifiques (voir
la synthèse du Conseil Scientifique de l'Environnement en Bretagne), contrairement à ce qui se passe sur le littoral, ce sont les excès de phosphore qui en eau douce déclenchent les proliférations algales.

Celles-ci ont deux impacts principaux :


- la nuit, ces algues font chuter les teneurs en oxygène et provoquent des mortalités de poissons. Ce fut le cas début juillet à l'aval du plan d'eau de Lamballe sur le Gouessant (voir l'article de presse),
et depuis début juin sur le Lac au Duc à Ploermel où plus de 4 tonnes de sandres sont morts ! (voir l'article de presse)

- certaines espèces d'algues qui prolifèrent dans les plans d'eau produisent des toxines (voir le site de l'Agence Régionale de santé) qui peuvent provoquer des problèmes de santé chez l'homme, en cas de contact ou d'ingestion (dermatotoxines, hépatotoxines, neurotoxines).

Il est à noter que seuls les plans d'eau ou rivières officiellement classées en zones de baignade ou de loisirs nautiques font l'objet d'un suivi des proliférations de cyanobactéries ; pour les autres, aucune analyse n'est effectuée !
 
A l'étang au Duc, le maire de Taupont a dû prendre un arrêté interdisant toutes les activités nautiques (planche à voile, ski nautique), ainsi que la baignade. En pleine période estivale, l'interdiction municipale a fait grincer les dents des acteurs touristiques. Et le Préfet du Morbihan a relayé leurs pressions en insistant auprès du maire pour qu'il retire son arrêté. Estimant que la forte turbudité de l'eau présentait un risque pour la sécurité des baigneurs, le maire a maintenu par arrêté du 5 juillet l'interdiction de baignade.

Comme pour les marées vertes, il faut prioritairement agir sur  les causes des proliférations algales. C'est pourquoi Eau & Rivières de Bretagne a adressé un courrier au Préfet du Morbihan en lui demandant comment il mettait en oeuvre les mesures prescrites par le Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux pour réduire les causes de l'eutrophisation de l'étang au Duc (voir les dispositions du SDAGE Loire-Bretagne).


La Seiche, affluent de la Vilaine, envahie par les algues

Actus 2011

crédits - mentions légales - plan du site - contact