Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

Actu semaine 27/2011                 Réagissez à cette actu


Une pluie d’euros pour les baies vertes
photo signature
Le Président de Région Le Drian et Le Préfet Cadot paraphent le document officiel.

Cà y est ! Les baies de Lannion et de Saint-Brieuc vont pouvoir bénéficier des millions d’euros (10,4 pour Lannion, 25 pour Saint-Brieuc) du plan de lutte contre les algues vertes. Les projets de territoires ont été signés le 1er juillet à la préfecture de région, lors de la réunion du comité de suivi du plan.

Le projet de Lannion mise à fond sur le développement des surfaces en herbe en substitution du maïs polluant, et sur une restauration volontariste des zones humides.

En baie de Saint-Brieuc, le plan validé s’éloigne des observations du Conseil Scientifique pour ménager l’élevage intensif de la région lamballaise. Il ne fallait pas « réduire les volumes de production ».

Eau & Rivières de Bretagne n’a donc pas apporté son approbation à ce plan lors de la réunion de la Commission Locale de l’Eau  Dans la dernière ligne droite de la négociation, des reculs supplémentaires (division par 2 de la surface de céréales d’hiver à réduire, report d’un an de l’application des éventuelles obligations réglementaires en cas d’échec des mesures volontaires) sont encore venus affaiblir le projet. Celui-ci ne brillait déjà pas - c’est un euphémisme - par sa volonté de changer l’agriculture en amont de la baie : seulement 30 exploitations sur les 1800 du bassin devraient se convertir à l’agriculture biologique, très loin de l’objectif du Grenelle de l’environnement de consacrer 20 %des surfaces agricoles à ce mode de production respectueux de l’eau et des sols.

Ces validations interviennent alors que les échouages d’ulves s’accélèrent, saturant les dispositifs de stockage et de traitement, et vidant les caisses des collectivités locales : pour le seul pays de Saint-Brieuc, la facture s’élève à plus d’un million d’euros !

Le comité de suivi du plan d’action ne pouvait pas ne pas évoquer les projets de dérèglementation « nitrates » du gouvernement. Yvette Doré, maire d’Hillion, a exprimé le sentiment général des collectivités concernées en parlant d’incohérence et d’affaiblissement de la politique de reconquête de l’eau.

A la demande d’Eau & Rivières de Bretagne, Jean Yves Le Drian, président du Conseil Régional et Michel Cadot, préfet de Région, ont promis de faire part aux ministres de l’indignation du comité de suivi du plan face à ces projets… Plus d’épandage d’azote, pour plus d’algues vertes, ce n’est vraiment pas le moment ! D’autant que plus d’algues vertes, cela veut dire aussi plus de gaz à effet de serre…

L’impressionnante armada de tracteurs et d’engin rassemblées sur la plage de Saint Michel en Grève, en baie de Lannion, donne une idée du gaspillage énergétique considérable et de la pollution de l’air, qu’engendre cette plaie des algues vertes.

photo tracteurs
Jusqu'ici, tout va bien !

Actus 2011

crédits - mentions légales - plan du site - contact