Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

Actu semaine 07/2011            
Réagissez à cette actu

FNE et les marées vertes
La réaction d’Eau & Rivières de Bretagne

Membre de France Nature Environnement, et particulièrement engagée sur le dossier des marées vertes, Eau & Rivières de Bretagne n’a pourtant pas été associée, ni de près ni de loin, à la campagne de « communication » de FNE !


le 14 février
Par la voix de son président Jo HERVE, l’association « regrette profondément cette absence de concertation préalable. »

Selon les responsables de FNE, le choix du thème des marées vertes et le ton du message ont été effectués en réaction à l’amendement LE FUR adopté en juillet dernier dans la loi de modernisation agricole. Cet amendement qui fait reculer la prévention des pollutions et des nuisances causées par l’élevage industriel avait provoqué une vive émotion en Bretagne, notamment chez les élus confrontés chaque année aux échouages d’algues vertes.
Pour Eau & Rivières de Bretagne, ceci démontre que sur des sujets aussi sensibles que celui des élevages industriels et de la pollution des eaux, il faut se garder de porter atteinte aux équilibres patiemment construits, et éviter toute forme de provocation qui conduit inévitablement à des surenchères.

le 15 février
Le député des Côtes d’Armor, Marc LE FUR, s’est dit « scandalisé » par la campagne de France Nature Environnement sur les algues vertes, et conteste le financement de cette fédération par des aides publiques. Les contribuables costarmoricains apprécieront : ils n’ont jamais entendu M. Le Fur protester contre le gaspillage d’argent public que représentent les 5,4 millions d’euros, somme dépensée depuis 40 ans par le conseil général des Côtes d'Armor, pour ramasser et stocker les algues vertes.
L’émoi de M. Le Fur est d’autant plus malvenu, qu’il est directement à l’origine du recul réglementaire adopté en juillet 2009 dans la loi de modernisation agricole. Recul qui permet aujourd’hui d’aggraver la concentration des élevages à l’amont des baies à algues vertes, sans étude d’impact sur l’environnement, sans enquête publique, sans avis des conseils municipaux…
Le conseil d’administration d’Eau & Rivières de Bretagne vient d’ailleurs de décider d’engager un recours devant le Conseil d’Etat, pour annuler le décret ministériel du 17 janvier qui organise cette régression de la politique nationale de prévention des pollutions.

le 17 février
Plainte de la Région Bretagne contre FNE, Eau et Rivières écrit à Jean-Yves Le Drian et lui demande d'engager un recours contre les amendements Le Fur devant le Conseil d'Etat. Lire le courrier.


Revivez la SAGA Le Fur :

janvier 2011 : les décrets Le Fur publiés
actu semaine 35/2010 : élevages : le secret de polichinelle dévoilé
actu semaine 33/2010 : Amendements LE FUR (suite)
actu semaine 25/2010 : Le gouvernement prend position!
actu semaine 24/2010 : Un amendement déplorable voté en catimini par les députés



Agriculture industrielle
le sacrifice de l'eau

Algues vertes cancer breton
  WWF - Fev 2011

 
Toutes les actus

Page d'accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact