Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

Actu semaine 51 bis/2010                 Réagissez à cette actu

Enquête publique : le combat continue
pour le bassin de l’Ellé


Après la manifestation du 13 novembre, exprimez-vous à l’enquête publique (jusqu’au 30 décembre).

Le projet de la société GED à Plouray est soumis à enquête publique depuis le 3 novembre 2010. Il prévoit la création d’un centre de stockage qui accueillerait 100 000 tonnes de déchets par an ! L’enquête publique se poursuit jusqu’au 30 décembre 2010 (au lieu du 16 décembre), suite à la demande formulée par les associations locales au préfet. 

Ce projet menace plus de 150 hectares de terres agricoles et de zones humides, la qualité des eaux de l’Ellé, le paysage, les ruisseaux et la biodiversité, l’alimentation en eau potable, …. Il entrainerait une circulation de camion parcourant des centaines de km, et un débouché pour des déchets toujours plus envahissants et polluants, au mépris des exigences actuelles (droit national et européen) en matière de prévention, réemploi et valorisation.

Heureusement, de nombreuses voix s’élèvent aujourd’hui pour s’y opposer/dénoncer ce projet. Y compris les élus, dont la position était ambivalente initialement. Cette mobilisation est possible grâce aux associations locales qui ont initié le combat. Elle s’est traduite par une belle manifestation le 13 novembre 2010, réunissant trois mille personnes déterminées malgré le froid et la pluie incessante, dont de nombreuses associations locales et élus. Eau & Rivières l’a exprimé à cette occasion : ce projet est une triple insulte au Centre Bretagne, à la protection de l’eau et à la politique moderne de gestion des déchets.

Mais la bataille n’est pas gagnée ! Vous pouvez continuer à aller déposer votre avis, si ce n’est déjà fait, sur le registre du commissaire-enquêteur à la mairie de Plouray. Les associations NPCB, (Nature et patrimoine en Centre Bretagne), Eau & Rivières, FNE (France Nature Environnement) et bien d’autres, l’ont déjà fait. De nombreux arguments justifient l’abandon de ce projet : en matière de gestion des déchets, de protection de l’eau et des milieux aquatiques, de préservation de la biodiversité, comme des défauts majeurs du dossier lui-même. La mobilisation doit se poursuivre.


Voir l’avis intégral d’Eau & Rivières apporté à l'enquête publique.
Télécharger l’avis d’enquête publique et le résumé non technique sur le site de la préfecture.

Actus 2010

Toutes les actus

crédits - mentions légales - plan du site - contact