Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

Actu semaine 40/2010                 Réagissez à cette actu

Et la santé ?


Stockage de pesticides chez un agriculteur

Dans le cadre du second Plan Régional Santé Environnement (PRSE) breton, l'Agence Régionale de Santé (ARS) et l'Observatoire Régional de la Santé (ORS) ont publié récemment "Pesticides et Santé, État des connaissances sur les effets chroniques en 2009". Ce rapport fait suite à un premier publié en 2001 "Effets chroniques des pesticides sur la santé : état actuel des connaissances". Ce dernier avait été réalisé à la demande de feue la Cellule d'Orientation Régionale contre la Pollution des Eaux par les Pesticides (CORPEP). Il mettait en avant le problème de la qualité de l'eau, ainsi que le besoin d'approfondir les connaissances sur pesticides et santé. À l'époque pourtant, des tendances émergeaient sur le lien entre pesticides et cancer de l'enfant, troubles neurologiques ou effets sur la reproduction. L'étude de 2009 est en quelque sorte une mise à jour de celle réalisée en 2001.

Après un rappel du contexte international, européen et français, le nouveau rapport fait un point sur la contamination des milieux et l'exposition de la population. La seconde partie rentre dans le vif du sujet en abordant l'état actuel des connaissances épidémiologiques sur les effets chroniques des pesticides sur la santé. Pour cela, elle analyse les études épidémiologiques en relation avec les principaux effets identifiés : cancers, troubles de la reproduction, troubles neurologiques. Pour rappel, les effets chroniques concernent potentiellement l'ensemble de la population, qu'elle soit exposée professionnellement ou par l'environnement (eau, air, alimentation).

Des tableaux très synthétiques permettent d'avoir une vision globale des dernières études (année, effets étudiés, produits, principales conclusions). On y apprend par exemple qu'il existe une élévation du risque du cancer du sein de 30% chez les femmes ayant déclaré les plus fortes expositions des pesticides à un usage domestique, en particulier celles liées à des activités de jardinage (Teiltebaum, 2007). Les liens entre maladie de Parkinson et utilisation professionnelle des pesticides sont également confirmés (Elbaz, 2009).

Les résultats présentés sont analysés et même critiqués; pourtant, les tendances démontrées par l'étude de 2001 se confirment. Toutefois, les relations observées entre pesticides et maladies concernent essentiellement les expositions professionnelles, les expositions domestiques étant peu étudiées et présentant des résultats plus contradictoires. De nouvelles questions émergent, notamment sur l'impact potentiel des expositions aux pesticides sur le développement neuronal des enfants. Ainsi, même selon Jurewicz et Rosas, malgré les incertitudes, les données actuelles sont suffisantes pour envisager des mesures préventives auprès des enfants et des femmes enceintes vis-à-vis des expositions aux pesticides.

De nouvelles raisons pour dire à nouveau : "Pesticides, non merci!"

Consultez le Programme pour la Santé et l'Environnement en Bretagne et donnez votre avis sur http://www.prse-bretagne.fr

Télécharger l'étude "Pesticides et santé" 2009 (pdf - 3.7 Mo)
Télécharger l'étude "Effets chroniques des pesticides sur la santé" 2001 (pdf - 2 Mo)


Actus 2010

crédits - mentions légales - plan du site - contact