Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

L'info de la semaine 48/2009             Réagissez à cette info

Pesticides et développement durable

Le choix existe, il est possible d'encourager les méthodes ou techniques de substitution aux pesticides.

Parvenir à une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable, tel est le but poursuivi par une récente directive européenne et ce, en réduisant les risques et les effets des pesticides sur la santé humaine et sur l'environnement ainsi qu'en encourageant le recours à des méthodes ou à des techniques alternatives.

La principale mesure définie par l'Union européenne pour atteindre cet objectif : la mise en place de plans d'actions nationaux d'ici le 14 décembre 2012 au plus tard, ceux-ci étant réexaminés tous les 5 ans au minimum. Par ailleurs, tous les utilisateurs professionnels, les distributeurs et conseillers devront être formés par des organismes agréés. Il est à noter que des personnes formées devront être présentes au moment de la vente. Les microdistributeurs ne vendant des produits que pour un usage non professionnel pourront être exemptés de cette obligation s'ils ne mettent pas en vente des produits classés toxiques, très toxiques, cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques.
Les distributeurs qui vendent des pesticides non professionnels ont désormais l'obligation de fournir au consommateur "des informations générales sur les risques pour la santé humaine et l'environnement [...] ainsi que sur les solutions de substitution présentant un faible risque".
Concernant le matériel d'épandage (pulvérisateur à rampe de plus de 3 m et matériel de pulvérisation monté sur des trains ou des aéronefs), une inspection devra être réalisée au minimum tous les 5 ans jusqu'en 2020, puis tous les 3 ans par la suite. La France a déjà mis en place ce type d'obligation depuis le 1er janvier 2009.
La pulvérisation aérienne, véritable fléau, sera interdite sauf dérogation (pas d'autre solution viable, opérateur certifié, produits homologués pour cet usage,...); Elle restera donc mobilisable en pratique sous certaines conditions. Les États membres devront prendre des mesures appropriées pour "protéger le milieu aquatique et l'alimentation en eau potable contre l'incidence des pesticides". Cela consistera notamment à privilégier les produits qui ne sont pas considérés comme dangereux pour le milieu aquatique, à utiliser des mesures d'atténuation réduisant les risques de pollution hors site par dérive, drainage et ruissellement, ainsi qu'à "réduire autant que possible ou à proscrire les pulvérisations sur ou le long des routes et des voies ferrées, sur les surfaces très perméables ou autres infrastructures proches d'eaux de surface ou souterraines, ou des surfaces imperméables où le risque de ruissellement dans les eaux de surface ou dans les égouts est élevé". On remarquera une similitude avec les actions type plans de désherbage menées par certains bassins versants bretons et basées sur le volontariat depuis une petite dizaine d'années. Afin de protéger la populations des pesticides, une réduction de l'utilisation de ces produits ou des risques dans des zones spécifiques est prévue : zones utilisées par le grand public ou par des gens vulnérables, parcs et jardins publics, terrains de sports et de loisirs...

Enfin, cette directive propose que les États membres prennent toutes les mesures nécessaires afin de limiter les manipulations dangereuses pour les pesticides autorisés pour un usage amateur, comme l'utilisation de substances à faible toxicité, de formules prêtes à l'emploi ou la limitation portant sur les tailles de conditionnement et d'emballages. Eau & Rivières pourra ainsi proposer sur cette base nouvelle des mesures de bon sens, revendiquées depuis plusieurs années sans succès auprès des pouvoirs publics, comme l'interdiction de ventes par les grandes surfaces ou la vente derrière le comptoir...


Télécharger la directive

crédits - mentions légales - plan du site - contact