Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

L'info de la semaine 11/2009

 Réagissez à cette info


Bis repetita à Trébrivan

Un plan d'épandage en dentelle sur le papier, mais qui ne sera jamais respecté


Un projet de restructuration d'élevage, de création de maternité porcine et de révision du plan d'épandage concerné avait été soumis à enquête publique en juillet 2008. Eau & Rivières de Bretagne avait à cette époque déposé contre ce projet. En effet, le plan d'épandage présenté était insuffisant ; des parcelles à risque (fortes pentes, proximité de cours d'eau, présence de zones humides) n'était pas exclues de ce plan. Le territoire concerné (canton de Maël-Carhaix) en plus d'être situé en Zone d'Excédents Structurels, se situe également à proximité de nombreuses zones naturelles spécifiques (zone Natura 2000, Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique,...). Le préfet devait se prononcer sur le projet quand, en décembre dernier, les demandeurs décidaient de retirer leur projet. Raison invoquée : une nouvelle règlementation européenne les obligeant à augmenter leur surface d'épandage afin de diminuer les concentrations en phosphore à l'hectare.

Le nouveau projet est soumis à enquête publique mais il semble que peu de choses aient changé. Le projet se situe toujours sur le canton de Maël-Carhaix et donc dans un environnement particulièrement sensible. L'étude d'impact est très insuffisante : état initial incomplet, effets directs et indirects du projet difficiles à estimer, fragilité du plan d'épandage... Ce dernier concerne certes, des surfaces plus importantes (402 ha aujourd'hui contre 178 ha la fois précédente) mais le découpage entre les zones où l'épandage est ou non autorisé reste fantaisiste, rendant matériellement impossible le respect de ces surfaces. Des zones humides, des cours d'eau ou points d'eau oubliés, des parcelles pentues insuffisamment prises en considération,... autant d'anomalies qui ont conduit Eau & Rivières de Bretagne à déposer contre ce projet en enquête publique. Encore une fois.

Page d'accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact