Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités

L'info de la semaine 05/2009

 Réagissez à cette info


97,5 hectares de zones humides sacrifiés pour un golf ?

Le projet n'est pas encore validé par la préfecture. L'enquête publique s'est terminée le 4 février dernier, et plusieurs associations ont déposé des remarques à l'attention du commissaire enquêteur. Retour sur les faits.

Terrain militaire - Aucaleuc

La Communauté des communes de Dinan est actuellement propriétaire d'un ancien terrain militaire d'une surface de 120 hectare situé sur la commune d'Aucaleuc. Depuis plusieurs années, aucune activité militaire n'a eu lieu sur le site et la nature a repris possession de l'endroit. La SAS Le clos des fontaines a déposé un projet pour la réhabilitation de ce terrain. Le 4 janvier l'enquête publique débute, l'objet : la création d'un golf de 27 trous avec practice (aire d'entrainement), création de plans d'eau, construction d'un hôtel 4 étoiles et de logements de fonction.

La lecture de l'étude d'impact permet de relever de nombreuses failles dans le projet, et une visite terrain a permis de confirmer cet état de fait.

Le caractère humide de la zone est certes mentionné mais n'est pas pris en compte. La superficie de zones humides est sous évaluée. L'espace concerné par le projet se situe, pour l'essentiel, en tête de bassin versant de l'Arguenon, cours d'eau pour lequel des fonds publics importants sont investis pour restaurer la qualité des eaux et préserver les zones humides; Ainsi que le demande le SDAGE Loire-Bretagne, il est impératif de s'assurer de la cohérence des politiques publiques menées sur ces têtes de bassin versant.

L'inventaire floristique n'a été réalisé que sur une petite partie de la zone devant être aménagée.

Alors que le site naturel prévu pour l'implantation du projet présente un fort potentiel d'accueil pour les amphibiens, du fait de la

Ponte de grenouille rousse
présence de nombreux points d'eau et de la qualité des habitats terrestres, l'inventaire de ce groupe faunistique présente de graves lacunes (nombre de prospections insuffisant, réalisation de jour). Là où le bureau d'étude char
gé des inventaires faunistiques n'a relevé la présence que de deux espèces d'amphibiens (grenouille verte et salamandre tâchetée), une simple visite en journée nous a permis de trouver deux autres espèces : la grenouille rousse et le triton palmé. À noter que nous avons découvert de nombreux sites de pontes de grenouille rousse, dont une mare qui en comportait environ 400! Au total, nous avons estimé avoir trouvé plus de 600 pontes sur le site durant cette visite non exhaustive. Cela démontre le caractère insuffisant de cette étude qui ne permet pas d'avoir un état de lieu initial fidèle à la réalité. Voir la carte synthèse des observations terrain lors de notre visite.

Afin d'entretenir ce golf, il est prévu l'usage de produits phytosanitaires. Sur les 4 spécialités inscrites dans le dossier, deux sont interdites... l'étude faunistique recommandant par ailleurs de ne pas en employer!

Au vu des nombreuses et graves incohérences et lacunes de cette étude d'impact, Eau & Rivières en association avec Bretagne Vivante, ont fait valoir des observations défavorables au projet, et demandé au commissaire enquêteur de le reprendre à son compte. Dailleurs, d'autres associations en ont fait de même.

Il est inquiétant de voir qu'aujourd'hui de tels projets s'apprêtent à voir le jour avec le soutien des collectivités locales. Il est temps qu'elles prennent conscience de la gravité de ce genre d'installation sur notre environnement, et qu'elles intègrent une vision à long terme des impacts écologique et économique générés par ce type de projet.

Voir les actus de l'année 2009
Voir les actus de l'année 2008
Voir toutes les actus

crédits - mentions légales - plan du site - contact