Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

L'info de la semaine 42/2008

 Réagissez à cette info


Eau & Rivières veut renforcer l’ambition du SDAGE


    

Au dernier jour de la consultation sur l’eau, Eau & Rivières de Bretagne a remis à la préfecture de région son avis sur le projet de SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux). Un avis critique pour renforcer l’ambition du SDAGE et améliorer les orientations qu’il propose afin d’atteindre «le bon état écologique » des eaux et des milieux naturels aquatiques à l’horizon 2015. Car si sur quelques points, le projet constitue une avancée, sur plusieurs des problèmes qui affectent nos rivières et leur biodiversité, le projet est insuffisant et demande à être renforcé. En outre,  les décisions actées par le Grenelle de l’Environnement (interdiction des détergents industriels contenant des phosphates en 2010, réduction de 50 % de l’usage des pesticides, développement de l’agriculture biologique, atteinte du bon état écologique pour 66 % des masses d’eau) doivent à l’évidence être reprises et déclinées en mesures d’actions dans le SDAGE du bassin Loire Bretagne.

Depuis la mi avril, début de cette consultation organisée par l’agence de l’eau, Eau & Rivières a multiplié les débats avec le public et les associations locales présentes à travers toute la région : de Plouhinec à Binic, de Pleurtuit à Lannilis en passant par Rennes, Pontivy et Paimpol, l’association a organisé et animé au total près d'une centaine de réunions d’échanges.

Au moment de remettre son avis à la préfecture de région, les 10 mesures prioritaires pour l’eau en Bretagne défendues par Eau & Rivières ont recueilli un important soutien : la pétition a été signée par 5158 bretons, et surtout 100 associations partageant ces priorités. Dont par exemple, les trois fédérations de pêche des Côtes d’Armor, du Finistère et de l’Ille-et-Vilaine, des associations familiales (Familles rurales du Morbihan, Confédération Syndicale des familles…), des groupes d’agriculteurs (Fédération régionale des Civam), des associations de consommateurs (UFC Que Choisir), et bien entendu la quasi-totalité des associations locales de protection de la nature implantées un peu partout au cœur de la région.

Avant l’approbation finale du SDAGE, il reste pour Eau & Rivières deux étapes pour défendre ses demandes d’amélioration du SDAGE : la consultation des collectivités départementales et régionales (1er trimestre 1009) et la décision finale du comité de bassin Loire Bretagne prévue en juillet 2009. Le combat n’est pas fini …

Voir les actus de l'année 2008
Voir les toutes actus

Retour à la page d'accueil

crédits - mentions légales - plan du site - contact