Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

L'info de la semaine 24/2007

Réagissez à cette info

Jardiniers amateurs, attention aux conseils de votre vendeur !

Créer et entretenir un jardin est un chemin semé d’embûches. En tant que jardinier amateur, il est difficile de connaître et maîtriser toutes les techniques pour venir à bout des petits soucis qui se présentent. La meilleure solution est donc de demander conseil, mais en faisant attention de bien choisir son interlocuteur !

L’enquête, menée au printemps 2007 dans 160 points de vente de Bretagne par les associations Eau & Rivières de Bretagne, ADEIC, CGL, UFC-Que Choisir, UFCS et la Maison de la consommation et de l’environnement, montre que les vendeurs de pesticides sont souvent aussi ignorants que les consommateurs. Pire, ils conseillent parfois d’enfreindre la loi ou de tuer des insectes bénéfiques pour le jardin…

Les résultats sont stupéfiants. Seulement 50% des magasins respectent la loi en affichant l’annexe de l’arrêté préfectoral d’avril 2005, affichage qui est pourtant obligatoire pour tous les magasins agréés.

Les résultats sont encore plus mauvais s’agissant du conseil. Les vendeurs préconisent dans 40% des cas de se débarrasser des herbes présentes dans un fossé avec un désherbant chimique. Or, cette pratique est interdite depuis 2 ans et passible de 75 000 € d’amende… un conseil qui est donc susceptible de coûter très cher…

Cette étude montre aussi que les hypers et supermarchés sont imbattables en terme d’ignorance : 80% des magasins ne connaissent pas la réglementation et conseillent à 67% de se débarrasser des larves de coccinelles (insecte auxiliaire utile pour se débarrasser des pucerons)….

Observons également que les magasins agréés n’ont pas de meilleurs résultats que les magasins non agréés.

Seules les enseignes signataires de la charte « Jardiner au naturel, ça coule de source » font un quasi "sans faute".

C’est pourquoi les associations demandent :
- que la vente des produits soit exclusivement soumise à l’agrément ;
- que les grandes surfaces alimentaires n’aient pas accès à l’agrément ;
- que les critères d’obtention de l’agrément soient conditionnés :
    - à la vente de produit à guichet séparé, par un vendeur certifié, présent en permanence ;
    - à la formation préalable obligatoire des vendeurs certifiés sur l’utilisation des pesticides, les risques pour la santé et l’environnement, les méthodes alternatives et la réglementation ;
- que dès maintenant, l’affichage de l'annexe de l’arrêté soit obligatoire pour tous les distributeurs, agréés ou non.

En attendant l’amélioration du conseil fourni par la réforme de l’agrément qui reste à engager, les associations souhaitent que la charte « Jardiner au naturel, ça coule de source » soit étendue le plus rapidement possible à l’ensemble de la région Bretagne.

Télécharger le bilan de l’enquête chez les distributeurs de pesticides à usage amateur – 2007 (pdf - 2 Mo)
Télécharger le communiqué de presse (pdf – 138 ko)
Télécharger le diaporama (pdf - 1,44 Mo) présenté lors de la conférence de presse le 14 juin 2007.

Pour mémoire,
Télécharger le bilan de l’enquête chez les distributeurs de pesticides à usage amateur réalisée en 2005 (pdf - 1,19 Mo)

Pour plus d’information,
Voir la charte « jardiner au naturel, ça coule de source ! » (agglomération rennaise)
Voir la charte « jardiner au naturel, ça coule de source ! » (baie de la rade de Brest)
Voir le programme "Eau et Pesticides" (associations)

Voir les actualités de l'année 2007.

crédits - mentions légales - plan du site - contact