Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

L'info de la semaine 36/2006

IL FAUT SAUVER LE PROJET DE LOI SUR L’EAU

Les sénateurs examineront jeudi 7 septembre en seconde lecture le projet de loi sur l’eau et les milieux aquatiques.

Depuis l’adoption de ce projet
en mai dernier par les députés, les menaces qui s’exercent sur la ressource en eau ne se sont pas démenties, bien au contraire : forte contamination des eaux superficielles et souterraines par les pesticides (selon le dernier rapport de l’IFEN), multiples atteintes au littoral (interdiction de vente des coquillages du fait des contaminations par des micro-algues toxiques, marées vertes), rivières asséchées à cause des pompages pour l’irrigation…


Taxer les pesticides pour encourager la réduction de leur utilisation.

Au regard des enjeux nationaux d’une gestion équilibrée de la ressource en eau, et des objectifs européens du bon état écologique fixé pour 2015, le projet de loi tel qu’il a été adopté en première lecture apparaît totalement anachronique.

Pour le porte-parole d’Eau & Rivières de Bretagne, Jean-François PIQUOT, « il est encore temps de sauver le projet de loi sur l’eau, mais il est urgent que les parlementaires se mouillent!». En particulier, il est indispensable d’appliquer le principe pollueur-payeur aux pesticides et aux nitrates, afin d’encourager l’évolution des exploitations agricoles vers des pratiques de développement durable.

L’association qui vient à nouveau de saisir les sénateurs, leur adresse trois demandes précises :
- relever les taux de redevances sur les pesticides (actuellement seulement 2¨% du coût) et instaurer une redevance semblable sur les nitrates ;
- créer un dispositif fiscal d’encouragement aux économies d’eau ;
- permettre aux régions qui le souhaitent, d’expérimenter le pilotage de la politique de l’eau.

Voir l'info des autres semaines.

FORUM

Réagissez à cet article

crédits - mentions légales - plan du site - contact