Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités

L'info de la semaine 49/2005

FAUT-IL BOIRE L’EAU DU ROBINET ?
UN COLLOQUE REUSSI


Environ 160 personnes ont assisté le 10 décembre à Pacé (Ille-et-Vilaine) au colloque organisé par Eau & Rivières de Bretagne sur le thème un peu provocateur de l’eau du robinet. La question est pourtant légitime puisque, selon le sondage mené en septembre dernier à la demande du Conseil Régional par la société TMO, 51 % des bretons affirment ne jamais boire l’eau du robinet.

Experts et techniciens de la production d’eaux alimentaires et de la santé publique ont rappelé que l’eau était - parmi les produits alimentaires - l’un des mieux surveillés, et ont présenté les méthodes d’élaboration des normes de santé publique, ainsi que les traitements utilisés pour transformer les eaux brutes en eaux alimentaires. Ils ont évoqué les limites de ces procédés technologiques ainsi que les risques liés à la fabrication des sous-produits de traitement. C’est notamment le cas du traitement des eaux chargées en matières organiques, pollution aujourd’hui en augmentation sur plusieurs rivières de Bretagne.

La Maison de la Consommation et de l’Environnement a présenté les différents matériels de traitement individuel d’eau à disposition des consommateurs, en insistant sur les coûts importants de ces équipements, la difficulté de leur gestion quotidienne, et la pression commerciale parfois à la limite de la loi exercée par les vendeurs.

Eau & Rivières de Bretagne, qui est à la fois agréée pour la protection de l’environnement et pour la défense des consommateurs d’eau, a insisté sur les conditions de la confiance à retrouver pour que les bretons boivent l’eau du robinet : Pour l’association, si boire l’eau du robinet est un acte militant ce choix ne peut être fait que si des efforts sont engagés dans plusieurs directions : l’amélioration de la surveillance sanitaire notamment dans les petites collectivités, le rapprochement des usagers et de leur ressource, l’amélioration de l’information, l’arrêt de la fuite en avant technologique, la restauration de la qualité des eaux brutes.

Invité à exposer les orientations de la politique de l’eau du Conseil Régional, son Vice-Président Gérard MEVEL, a affirmé que la reconquête des eaux brutes était un enjeu stratégique et une priorité absolue pour la Région. Il a indiqué que le Conseil régional était prêt à prendre le pilotage de la politique de l’eau en Bretagne, pourvu qu’on lui en donne la compétence et les moyens. Il a annoncé que la Conférence Régionale de l’Eau à laquelle participerait Eau & Rivières de Bretagne se réunira le 20 janvier 2006 pour prendre connaissance du bilan dressé par le Conseil scientifique régional de l’environnement. Enfin, G. MEVEL a annoncé que le Conseil régional arrêterait au printemps 2006 les orientations de sa politique de l’eau, après avoir procédé à un nouveau tro-breizh des bassins versants.

Voir l'info des autres semaines.

Les actes de ce colloque seront disponibles courant février 2006 au prix de 12 € franco de port.
Pour les commander, envoyer un courrier à : Eau et Rivières de Bretagne - Venelle de la Caserne - 22200 GUINGAMP, accompagné de votre règlement.

Pour plus d'information : erb@eau-et-rivieres.asso.fr

crédits - mentions légales - plan du site - contact