Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2017

Actu semaine 05/2017

Écophyto, un bilan bien mitigé



Sur les espaces verts, l'utilisation des pesticides diminue régulièrement.

Le comité d'orientation stratégique et de suivi du plan Ecophyto s'est tenu ce 30 janvier 2017 sous la présidence de Stéphane Le Foll, Ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt ; l'occasion de présenter les derniers résultats du plan.  

Regardons de plus près ce bilan. Le NODU (nombre de doses unités*), indicateur de suivi du plan, affiche, pour la première fois depuis sa mise en place en 2008, une baisse de 2,7% des ventes de pesticides entre 2014 et 2015. Oui, certes. Mais il est plus intéressant de regarder l’évolution globale de cet indicateur depuis la mise en place du plan Écophyto. Voir le tableau ci-dessous :

 

Alors oui, il y a une baisse entre 2014 et 2015 mais ce NODU n’a cessé de grimper depuis 2009. Le chiffre atteint en 2015 (un peu plus de 90 millions) est largement supérieur à celui de 2009 (un peu plus de 75 millions). Globalement, on peut donc dire que la situation ne s’est pas améliorée. Tout juste en étant optimiste peut-on considérer que cette réduction constatée en 2015 pourrait être le début d’une tendance à la baisse (qu’il faudra donc confirmer dans les années à venir). Difficile d’être optimiste quand on constate que ce même indicateur lissé sur 3 ans est toujours à la hausse (+ 4,2% entre les périodes 2012-2014 et 2013-2015).

Seule évolution positive dans ces histoires de NODU, celui concernant les produits utilisés dans les jardins, espaces et infrastructures, qui n’a cessé de baisser depuis 2009.

NODU-Triennal-JEVI-2009-2015

Mais alors, le plan Écophyto est toujours un flop ? Non, pas tout à fait, il y a des choses de réalisées et certaines démonstrations intéressantes. Des fermes expérimentales démontrent qu’une réduction importante du recours aux pesticides est possible. 2900 agriculteurs se sont ainsi engagés volontairement. Sans perte de productivité et en maintenant la marge à l’hectare, ces fermes sont parvenues à réduire en moyenne de 8 à 75 % l’utilisation de pesticides selon les systèmes de cultures.

L’objectif est de démultiplier ces expériences. Souhaitons que cela fonctionne et qu’une baisse durable de l’utilisation des pesticides soit enfin constatée, y compris dans le monde agricole.


* Oui mais encore ? Calcul savant qui permet de mesurer le recours aux pesticides grâce au nombre de dose unité appliquée par produit (dose différente selon le produit utilisé) rapporté à la surface agricole utile (SAU) nationale. 

Télécharger la note de suivi du plan Écophyto

 

 

  Réagissez à cette actu Page d’accueil

  L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact