Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actus 2016

Actu semaine 41bis/2016

  Accident mortel lié aux algues vertes ?
Où en est-on ?

 algues vertes sur vasière
  Sur les vasières, les ulves s'accumulent et pourrissent

5 semaines après le décès suspect d'un joggeur dans l'estuaire du Gouessant, on n'en sait guère plus sur les causes de cet accident mortel. Par contre, ce qui est certain, c'est la gestion déplorable de cet accident par les autorités publiques.

D'un côté, un Procureur de la république, qui  malgré l'historique du site (mortalités de sangliers liées selon l'ANSES à la putréfaction des algues vertes), ne prend dans un premier temps aucune mesure particulière d'enquête ! Il faudra la réaction des associations pour que, changeant d'avis, il décide de faire procéder à l'exhumation et à une autopsie du corps. Parallèlement, il engage une expertise sur les dégagements d'hydrogène sulfuré des vases de l'estuaire du Gouessant. Les résultats de ces enquêtes devraient être connus d'ici la fin du mois.

Du côté du Préfet des Côtes d'Armor, ce n'est guère mieux. Disposant d'un inventaire départemental des vasières envahies par les algues vertes, il refuse que ce document soit rendu public ! Il faudra l'intervention d'Eau & Rivières de Bretagne, lui rappelant les dispositions du code de l'environnement qui précisent que "toute personne a le droit d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les pouvoirs publics" (article L 110.1), pour qu'il fasse marche arrière et consente enfin à le diffuser !

Pour sa part, Eau & Rivières de Bretagne a écrit aux ministres de la santé et de l'écologie afin qu'elles saisissent l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail, d'une demande d'expertise des risques sanitaires liés aux échouages d'algues vertes sur les vasières. Car contrairement aux plages sur lesquelles les algues vertes sont ramassées régulièrement, les dépôts d'ulves demeurent et pourrissent sur les vasières. Cette demande est par ailleurs relayée par France Nature Environnement, membre du Conseil d'Administration de l'agence.

Lire le courrier adressé par Eau & Rivières aux ministres

 

  Réagissez à cette actu Page d’accueil

  L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact