Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2016

Actu semaine 18/2016

Des adhérents mobilisés sur les orientations
d'Eau &
Rivières mais interrogatifs sur sa gestion interne

Pas moins de 3 présidents à la tribune d'Eau & Rivières

 

Cent trois adhérents ont participé samedi 30 avril à l'assemblée générale annuelle de l'association qui se tenait à Chartres de Bretagne en Ille-et-Vilaine. Une assemblée consacrée le matin à l'examen des traditionnels rapports statutaires, et l'après-midi, à un débat sur l'évolution de la politique publique de protection de l'environnement.

 

La présentation du rapport moral par le président Dominique AVELANGE a débuté l'assemblée générale, évoquant « une année 2015 dense où notre vigilance et notre militance n'ont pas faibli ». Elle a été suivi d'une expression à plusieurs voix, celles des militants et celles des adhérents, exposant quelques points forts du bilan 2015 des actions menées par l'association. Les projets miniers qui menacent tout le château d'eau de la Bretagne, le grignotage des zones humides qui se poursuit dans de nombreuses vallées, la gestion des aquifères souterrains notamment dans le contexte du changement climatique, ont fait l'objet de plusieurs interventions des adhérents.

 

Les difficultés survenues dans la gestion interne de l'association, évoquées par le président appelant à « jouer collectif » et regrettant « les prises de décision dans l'urgence », ont suscité de nombreuses réactions. Le rapport moral fut finalement approuvé  par 89 des 140 adhérents présents ou représentés. La cooptation d'un nouvel administrateur par le conseil d'administration a été validée par 89 voix pour, 20 oppositions, et 25 abstentions.

 

Les travaux de l'après-midi étaient consacrés à l'analyse de la politique nationale de protection de l'environnement. Tour à tour, Denez L'Hostis, président de la fédération France Nature Environnement, et Maître Sébastien Le Briero, avocat spécialisé dans le droit de l'environnement, ont relevé les lacunes et les régressions qui marquent d'un carton rouge une politique gouvernementale timorée . Celle-ci, faisant la part belle aux lobbies économiques, ceux du transport routier comme ceux de l'agriculture intensive ou de l'élevage industriel, a été vivement dénoncée par les adhérents comme par les responsables d'associations locales, dont beaucoup ont exprimé leur amertume.

 

Télécharger

·         le rapport moral

·         l'année 2015 en chiffres

·         l'AG en photos

·         l'exposé de Me Le Briero

 

  Réagissez à cette actu Page d’accueil

  L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact