Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


Actualités 2015

Actu semaine 50/2015

L'exemple vient d'en haut

roselière empierrée
La roselière remblayée au mépris de la loi

Sur la rive droite de l'Aulne maritime, en aval de l'écluse de Guili glaz, des travaux de remblaiement d'une roselière ont été entrepris depuis plusieurs mois. La commune de Saint-Ségal (Finistère) empierre et assèche la zone humide sur une surface d'environ 1 ha, afin d'y aménager un sentier de randonnée.

L'intention peut être louable, mais là où le bât blesse, c'est que ces travaux ont été entrepris sans la moindre autorisation ni déclaration au titre de la police de l'eau, exigible dès lors que la surface de zone humide détruite est supérieure à 1000 m2. Alertée sur l'illégalité de ces travaux, la municipalité les a poursuivis envers et contre tout. Il faut ajouter que le schéma d'aménagement et de gestion de l'Aulne interdit dans son règlement toute destruction de zone humide. L'adjoint au maire de cette commune est pourtant membre de la commission locale de l'eau qui a adopté ce règlement !

S'agissant de travaux réalisés par des élus, l'attentisme est de mise...

C'est pour cela qu'alertée par des sentinelles de l'eau, notre association a saisi le Préfet du Finistère de ce cas exemplaire. Elle lui demande de faire dresser procès verbal, et de mettre en demeure la commune de remettre les lieux en l'état.

Mise à jour avril 2016 : télécharger le compte-rendu de la visite de terrain

  

  Réagissez à cette actu Page d’accueil

  L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact