Présentation| Adhérez| Actu| Activités| Agenda| Sentinelles| Publi| Archives| Vidéo| Fiches AGIR|



Inscrivez vous à la newsletter


actualités 2015

Actu semaine 45bis/2015

 

Le Sdage 2016-2021 Loire-Bretagne
adopté sans enthousiasme

Après Arthois/Picardie et Rhin/Meuse qui ont approuvé leur SDAGE à l'unanimité, c'était au tour du comité de bassin Loire/Bretagne de mettre au vote, le projet de SDAGE aujourd'hui à Orléans. C'est chose faite, puisque qu'avec 129 voix pour, 6 contre, 14 abstentions et 17 votes blancs, le nouveau SDAGE est adopté.
"Un nouveau Sdage qui a progressé sur les enjeux du littoral, du dérèglement climatique, qui maintient les dispositions de protection des zones humides, mais qui demeure très insuffisant sur la réduction des pollutions diffuses agricoles" s'est exprimé Gilles Huet, qui représente Eau & Rivières au sein du Comité de bassin.


Slide vote comité de bassin


Ce SDAGE n'est pas suffisament prescriptif pour espérer atteindre les 61 % de masse d'eau en bon état, alors même que qu'à peine 30 % des masses d'eau relèvent du bon état sur la période 2010-2015. De trop nombreuses orientations et dispositions sont exprimées en terme de recommandation et d'invitation, voire de conseil, et n'ont de ce fait qu'une portée limitée.

Autre insatisfaction, les dispositions du nouveau SDAGE visant à réduire les pollutions d'origines agricoles sont extrêmement faibles et insuffisamment volontaristes (sauf peut-être pour le phosphore...). Pour les nitrates par exemple, le texte renvoie à l'application du programme d'action réglementaires de la directive nitrates, lequel programme a largement été critiqué pour son insuffisance par la justice (Cour administrative d'appel de Nantes). Sur la question des pollutions par les pesticides, c'est la même chose, on se contente presque de renvoyer les Sage vers la mise en oeuvre du programme Ecophyto dont le bilan 2009-2015 se traduit par une augmentation de 5 % des consommations, trouvez l'erreur ! Il faut dire que les industriels de l'agriculture ont fait ce qu'il fallait pour que ce SDAGE soit le moins ambitieux possibles. Avec l'alliance opportune de quelques autres industriels et élus inféodés, ils auraient même souhaité aller plus loin dans le détricotage du document !

Pour mémoire, lors de la consultation du public au premier semestre 2015, 45 % des avis plaidait pour un renforcement du projet !

Alors, il faut malgré tout mesurer cette validation, à l'aune d'un contexte très défavorable aux politiques environnementales, et ce n'est pas l'ambiance COP21 qui y change quelque chose, l'actualité de l'aéroport NDDL le prouve !

Au registre des satisfactions on retiendra qu'avec un objectif de 69 % des masses d'eau en bon état en 2021, l'ambition d'atteindre les 100 % d'ici 2027 est confirmée, ce qui maintient le cap. La prise en compte des problématiques du changement climatique est aussi une satisfaction, comme la meilleure intégration des enjeux littoraux, la réaffirmation de la nécessaire protection des zones humides, la préservation des têtes de bassin ainsi qu'une gouvernance qui renforce le rôle des Commissions locales de l'eau.

Alors même que le SDAGE 2010-2015 et son programme de mesures, n'ont pas permis d'atteindre les objectifs de Bon Etat sur 60% de ses masses d'eau, tel que fixé en 2009, le nouveau SDAGE qui vient d'être approuvé, n'est pourtant pas à la hauteur de ses propres ambitions, ce qui risque de conduire à de nouvelles désillusions en 2021
.

Au final ce n'est peut-être pas pour la Bretagne qu'il y a le plus à craindre de la tiédeur de ce SDAGE (sauf à l'Est...). En effet, c'est peut être chez nos voisins de la Loire et surtout en Vendée où les dégradations sont aujourd'hui manifestes et où un SDAGE plus prescriptif sur l'irrigation par exemple aurait évité des lendemains qui vont déchanter.

A noter, le programme de mesures n'a lui été approuvé qu'avec 104 voix pour et 41 contre !

 

Revisionnez l'interview réalisée en juin dernier à l'issu de la consultation

SDAGE 2015-2021 Interview Gilles Huet from Eau & Rivières de Bretagne on Vimeo.

 

Téléchargez

- L'avis et analyse d'Eau & Rivières sur la révision SDAGE (fiche Comprendre et agir)

- L'avis d'Eau & Rivières sur le programme de mesures

- Les demandes de modifications faites par Eau & Rivières sur le projet de SDAGE


Voir sur le même sujet :
- le Communiqué de presse de l'Agence
 
- le dossier presse de présentation du SDAGE par l'Agence de l'eau

 


L'info gratuite ça n'existe pas, soutenez notre association !

crédits - mentions légales - plan du site - contact